et aussi de partager avec vous mes photos, mes lectures, mes goûts musicaux...

vendredi 15 septembre 2017

En attendant Bojangles

En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut
Un roman déjanté, drôle et très émouvant.
J'ai adoré !

« C'est une histoire d'amour fou, un premier roman qui veut « botter le cul à la raison », porté par la voix de Nina Simone. Devant leur fils en extase, Louise et Georges forment un couple fantasque. Ils dansent jour et nuit dans leur immense appartement tout en buvant des cocktails colorés. S'ils oublient d'ouvrir le courrier, c'est pour mieux ignorer le temps qui passe et la banalité des contraintes sociales. Dans ce tourbillon, une grue de Numidie, nommée Mademoiselle Superfétatoire, a trouvé sa place. Elle ondule son long cou noir et crie très fort en glissant sur le parquet. Chaque jour est une fête, et Louise, la mère, magicienne, change de prénom comme de robe de bal. Parfois, elle décide de quitter la ville pour un château en Espagne dont le balcon donne sur la mer. Les lendemains n'existent pas...
Dans cette fable pétillante comme une flûte de champagne, la mort est un mensonge et devient prétexte à poésie. On rit comme on pleure au rythme de la valse. Quand le fils admiratif prend la parole, on croirait une chanson de Boris Vian, à la fois allègre et humoristique. Mais lorsque le père écrit son journal, un autre ton, légèrement suranné et plus inquiet, vient se glisser comme une image fitzgéraldienne. Ce court roman file sur la piste de danse, robes en corolle et chaussures cirées. En quelques bulles, il est déjà terminé, donnant envie de réécouter encore une fois la voix chaude de Nina Simone dans Mr Bojangles, un conte parfumé à la nostalgie. » (​ Christine Ferniot - Télérama)

Pour vous donner le ton, cet extrait :
« Un jour par an seulement, ma mère possédait un prénom fixe. Le 15 février, elle s'appelait Georgette. Ce n'était pas son vrai prénom, mais la Sainte-Georgette avait lieu le lendemain de la Saint-Valentin. Mes parents trouvaient tellement peu romantique de s'attabler dans un restaurant entourés d'amours forcés, en service commandé. Alors chaque année, ils fêtaient la Sainte-Georgette en profitant d'un restaurant désert et d'un service à leur seule disposition. De toute manière, Papa considérait qu'une fête romantique ne pouvait porter qu'un prénom féminin.
- Veuillez nous réserver la meilleure table, au nom de Georgette et Georges s'il vous plaît. Rassurez-moi, il ne vous reste plus de vos affreux gâteaux en forme de coeur ? Non ! Dieu merci ! disait-il en réservant la table d'un grand restaurant.
Pour eux, la Sainte-Georgette n'était surtout pas la fête des amourettes. »

A écouter en lisant le livre ! ou juste pour le plaisir...
Très très belle chanson ♥♥♥

12 commentaires:

  1. Si ce livre se propose de botter le cul à la raison et de donner , comme il se doit des coups de pied dans la fourmilière, il m'a l'air bien sympathique !! et puis, Nina Simone, quelle classe !! Merci Françoise, tu as bien fait d'en parler !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de ta visite, Jerry ! :-)
      Belle semaine.

      Supprimer
  2. Cela fait deux fois que j'entends parler de ce livre et à chaque fois cela m'a donné envie de le lire ! ;) il est dans ma liste d'achat possible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis-le, Virevolte, je suis sûre qu'il te plaira ! :-)
      Bisous.

      Supprimer
  3. Un de mes billets parlait de ce livre il y a pas mal de temps... au moment de sa sortie, je crois me souvenir... faudrait que je recherche la date exacte... moi aussi je l'avais beaucoup aimé... livre dont on a pas énormément parlé, et je le regrette, parce que l'ai trouvé étonnant... à plusieurs titres... bien écrit...
    merci ma chère Françoise.
    Je reviens doucement.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de ton retour, ma chère Den.
      Merci à toi. Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. De la danse, de la musique, un brin de folie, c'est tout ce qu'il me faut en ce moment.
    merci belle Françoise.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'il te plaira à toi aussi, Célestine. :-)
      Gros bisous.

      Supprimer
  5. Je l'ai lu dès sa sortie, car la couverture m'avait interpellé chez le libraire... et la 4ème de couverture aussi. Je l'ai dévoré ;) et en musique, c'est encore plus fou ;) Je te souhaite un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une histoire folle et décapante ! et qui fait du bien ! :-)
      Bonne soirée, Swan Li.

      Supprimer

Merci pour vos petits mots que j'apprécie infiniment.